SVCM

L’arrivée de Castel en 1994 : une aventure humaine

Le développement de Castel au Maroc franchit une nouvelle étape en 1994 quand, sur décision personnelle du roi Hassan II, le groupe obtient des contrats d’exploitation de terres en vignobles, renouvelables pour 36 ans. Le premier accord concerne la région de Boulaouane et quelques mois plus tard, un contrat supplémentaire est obtenu pour la région de Meknès. Des moyens humains sont mis en œuvre avec les experts de Castel, immédiatement envoyés sur place pour travailler en collaboration avec des équipes marocaines déjà expérimentées. Résultat et tour de force de cette aventure : près de 1 000 hectares sont replantés en un temps record, soit 90% du vignoble récupéré.

Au-delà de la réimplantation des vignobles, Castel a apporté tout son savoir-faire et son expertise à ces domaines. Aujourd’hui, le Groupe a réussi à les élever au rang d’exception grâce à un subtil mariage qui jongle entre tradition et modernité. En 2000, avec trois ans d’avance sur la date contractuelle, l’ensemble du vignoble est en pleine exploitation et Castel songe déjà à l’étendre. Parallèlement, afin de créer de nouvelles marques et des gammes aptes à séduire les consommateurs du monde entier, Castel bâtit deux caves de vinification à Boulaouane et à Meknès. Ainsi les cépages nobles (Syrah, Cabernet sauvignon, Merlot, Cinsault…) sont intégralement vinifiés sur place. Des œnologues et des maîtres de chais travaillent en permanence sur tous les sites. Enfin en intégrant le domaine de Sahari – issu de Maison Malesan rachetée à Bernard Magrez en 2004-, situé dans la région d’appellation Guerrouane sur la commune d’Aït Yazem à côté de Meknès, Castel se trouve à la tête d’un vignoble d’environ 1500 hectares.